Tous les articles du blog par

Les codes de la créativité d’un event se cassent par l’émotion par Vinciane Morel

15 octobre 2018
_FDR0438
davidplas_84640

« L’émotion est capitale dans un event, elle est fille de l’audace et de liberté de création. » Ce n’est pas VO qui va contredire Luc Petit, le père du show événementiel total en Belgique, avec qui nous avons pris l’habitude de casser les codes jusqu’à, peut-être bientôt, décrocher la lune…

 

Parce que tout événement B2B ou B2C peut accueillir  un spectacle d’envergure, l’alchimie entre VO et Luc Petit coulait de source. En bonne intelligence, chacun respecte le domaine de compétences de l’autre. Comme pour Inferno, le spectacle d’ouverture des commémorations du Bicentenaire de Waterloo en 2015…

« VO m’avait précisé dès le premier briefing : pas question que ton spectacle concurrence la reconstitution qui suivra, raconte Luc Petit. Tu ne peux évoquer ni Napoléon, ni la bataille… Merci les gars ! Ce défi a eu pour vertu de m’obliger à casser les codes de la créativité, de me pousser vers plus d’imaginaire, d’audace. Ce fut l’un des événements les plus compliqués à monter. Un an de préparation, un lieu avec montage et démontage instantanés, 450 figurants, un paquet d’aléas à gérer… De la folie ! Mais dans un event ponctuel comme celui-là, ce qui est génial, c’est l’énergie dégagée car en une seule fois, toute l’équipe doit tout donner. La clé a été l’énergie collective fabuleuse insufflée par mes équipes et celles de VO. Le capital humain a joué en plein.. C’est top de bien se connaître et de bosser comme ça, en confiance, chacun bien dans son rôle. »

 

Raconter une histoire ensemble

L’important dans l’organisation d’un événement en duo est en effet de partager une même intention et d’être complémentaires. Que tout le monde mette les mains dans le cambouis pour faire ressortir le meilleur. VO et Luc Petit ont en commun ce jusqu’auboutisme, ce côté pointilleux et audacieux, la volonté d’être de vrais storytellers qui amènent magie et alchimie dans la matérialisation de l’histoire qu’ils racontent lors d’un event.

« Je ne suis pas un créateur en chambre, j’aime être présent avec les équipes sur l’événement, confirme le directeur artistique. Ma priorité, c’est l’humain, qui est le plus magnifique vecteur d’émotions. Or l’émotion est capitale dans un event ; elle est fille de l’audace, de l’inédit, de la liberté de création. L’intérêt d’un show est d’être au service d’un univers. Toutes les technologies que je mets dans mes spectacles sont à son service mais ne doivent pas se voir. Je suis très sélectif et quand je retiens une nouveauté technologique, je veille à l’intégrer à bon escient, au service du propos spectaculaire. Pour innover. Par exemple j’ai récemment réalisé le nouveau lightshow des Grottes de Han. Nous sommes les premiers à avoir piloté sur un event de l’éclairage mobile sous l’eau. »

 

Casser les codes de la créativité, ça paie !

Le travail commun de VO et Luc Petit Création vient de placer le duo en 14e place du BEA World Top 30 Event Agencies 2018. Une belle reconnaissance. Qui peut en cacher une autre ! Notre binôme est effectivement candidat à un Best Event Award pour le travail complémentaire réalisé sur le spectacle tournaisien du shopping Les Bastions. Un event dont nous sommes tous sont très fiers car il répondait parfaitement à l’attente du client, avec un vrai storytelling plein d’émotion. Suspense… et verdict fin 2018 !

Plus d'articles du blog

  • Les démarches mises en place par VO pour réinventer les codes de vos events

    News
  • Les 3 règles de base de l’organisation d’un événement

    Code
  • Créer un event marquant, c’est marier le sens et l’audace !

    Code