Tous les articles du blog par

Le brainstorming, c’est dans la boîte ! par Samira Amor

25 janvier 2019
braindroit

Une réunion de travail créative, cela se réfléchit et se prépare. Avec méthodes et outils, rituels et techniques. VO Event a fusionné le tout en une boîte à tiroirs malins. Vive le brainstorming réinventé !

Le « brainstorming » est une des 5 grandes thématiques dont VO Event s’est emparée depuis un an pour réinventer ses codes. Un groupe de réflexion interne a mitonné une méthode pour discipliner et structurer ce moment essentiel dans le processus de création et en augmenter l’efficience. Objectif : aboutir à des brainstormings mieux préparés, plus productifs, et éviter les réunions improvisées, impréparées et parfois presque chaotiques. Pour cela, vive la boîte à outils ! Une vraie, avec 5 tiroirs. Chacun d’eux renfermera une foule d’infos, conseils, trucs et techniques utiles et en lien avec chaque étape de la mise en place de tout brainstorming. Avec une exigence équivalente à celle de notre LAB sur les gros projets.

 

Un brainstorming, ça s’anticipe…

Fini l’impro ! Un brainstorming, ça se prépare avant même la réunion. D’abord par un document à envoyer aux participants pour expliciter clairement le briefing client et préciser de quels livrables le project manager veut disposer en fin de brainstorming : un concept global ? ; une expérience invité ? ; le choix d’un lieu ?...

Le tiroir 1 contiendra, par exemple, un template qui facilitera la rédaction de cette note d’intention visant à ne pas perdre de temps en explication en début de réunion. Après le « de quoi parle-t-on ? », il faut définir le « avec qui ? ». Là aussi, changement d’approche. Pour se constituer un panel efficace et concerné, rien ne vaut les invitations ciblées plutôt que l’appel à tous les collègues, impersonnel et peu efficace.

VO a mené un sondage interne auprès de chaque membre du personnel lui demandant de décrire ses compétences au travail, son expérience sur les événements et ses passions hors boulot. Ainsi que ses préférences sur le moment de la journée pour brainstormer. De quoi, en fonction du thème abordé, s’assurer de la présence des profils adéquats autour de la table.

 

…, ça s’anime…

Dans les deuxième et troisième tiroirs, place aux techniques et rituels pour mettre en condition les participants et dynamiser la session. VO a consulté des experts en improvisation et animation qui ont épinglé les meilleures techniques de conduite d’un brainstorming efficace et créatif, expliquées sous forme de fiches. Comme des rituels de césure pour vite se mettre en mood brainstorming, engager à s’ouvrir l’esprit et réfléchir autrement. Comme des techniques pour encadrer et faciliter utilement la génération collective d’idées. Tant pour démarrer le « brain », l’élargir ou le relancer en cas d’impasse/surplace de la discussion.

 

… et ça engrange des résultats !

Générer les idées c’est bien, sélectionner les meilleures c’est encore mieux. Là aussi des techniques aideront l’initiateur de la réunion à en repartir avec des propositions concrètes retenues in fine par les participants eux-mêmes. Ou par un sous-groupe désigné dans le panel pour, dès la fin du brainstorming, avancer une, deux, trois propositions concrètes en fonction de ce qui s’est dit. Tout bénéfice pour le project manager disposant tout de suite de concepts étayés, en ligne avec les livrables définis par son client. Là aussi, pour les sous-groupes en charge de ces propositions de positionnement, un template est dans la boîte.

D’autres points restent à « brainstormer » : un indispensable feed-back d’après discussion, étape essentielle pour impliquer chacun. Ou comment garder une trace des brainstormings et classer les idées qui y sont brassées. Pas de souci, il reste encore un peu de place dans les tiroirs de notre boîte magique.

Plus d'articles du blog

  • Les nouvelles saveurs du catering événementiel

    Code
  • L’identité du client, la carte maîtresse de l’event

    Code
  • La technologie, nouvelle réalité augmentée de l’event

    News